Le château de Grand Mont


On ne peut pas situer la date exacte de la construction de ce domaine, qui rentrera complètement dans l’histoire d’Aunay l'hiver 1814. A cette date arrive la famille Blanqui dont un des fils, Auguste, deviendra tristement célèbre.

Le château est plutôt une grande maison à un étage, flanqué d'une tourelle à l'extrémité ouest et donnant sur une avenue bordée de marronniers.
Deux pavillons encadrent la grille d'entrée, et des bâtiments à usage de ferme, descendant vers l’Aunay,  rivière qui traverse le vaste parc de la propriété.

Notons, pour l'histoire,  qu'après  Waterloo (1815), lors  de  l'occupation des Troupes Prussiennes, le château loge, à contrecœur,  l'Etat-major d'un Régiment de Hussards : un colonel et sept officiers.

En 1908, le docteur Poupon, nouveau propriétaire du domaine et alors Maire d'Aunay-sous-Auneau, fit don à la commune de l'avenue bordée de marronniers, qui conduisait au château, de la route de la gare jusqu'au grand portail, ainsi que des terrains adjacents. 
Cette belle avenue ne résista pas longtemps au besoin d'urbanisme qui était de règle à l’époque, et bientôt, de nombreuses constructions virent le jour autour de cette nouvelle rue baptisée «avenue du Docteur Poupon».

Dans les années 30, lé château changea souvent d'occupants et en 1938, M. NOBLOT fut un habitant du site qui marqua le plus son passage.
Il fit déraciner le verger pour tenter la plantation de vignes sur le versant ensoleillé. Cette vigne donnait un petit vin de pays mais ne dura pas longtemps.

La famille Lemmet, qui habite actuellement le château, apporta un peu de prospérité en réactivant l'exploitation agricole ainsi que l'élevage bovin.

Une équipe de maçons entretenait les bâtiments du château et les habitations achetées dans le village.
À la disparition de M. Lemmet, père, cette activité se réduisit progressivement.